Migrants et réfugiés de 1789 à 1900

L'histoire étonnante des 100 000 Espagnols, Italiens, Polonais... réfugiés en France tout au long du XIXe siècle


INTRODUCTION

À quand remontent les premières arrivées en nombre d'étrangers en France? Qui étaient ces déracinés, pourquoi sont-ils venus, que faisaient-ils, comment se sont-ils adaptés? Le XIXe siècle est une période très intéressante pour l'étude des immigrants : il s'ouvre sur l'épopée Napoléonienne qui diffuse l'influence des idées nouvelles, et amène en retour des étrangers : tout d'abord prisonniers de guerre dès la 1e coalition (1793-1797) qui choisissent assez souvent de rester en France
[voir à ce sujet l'article paru dans la Revue Française de Généalogie no 214 d'Octobre - Novembre 2014],

puis fuyant leur pays comme les Espagnols afrancesados en 1813. Ce siècle se poursuit avec les premiers mouvements massifs de populations tant pour raisons économiques que politiques : l'intervention de Louis XVIII en Espagne (1824) fait atterrir en France plusieurs milliers de prisonniers qui, ne pouvant plus retourner sans crainte dans leur pays, deviennent imperceptiblement des réfugiés.
À la suite la Monarchie de Juillet, pleine de compréhension pour les révolutionnaires étrangers, institue un système d'accueil créant le premier véritable statut de réfugié politique; vont en bénéficier tout au long du siècle Espagnols, Italiens, Polonais...
Enfin, on constate en fin de siècle une accumulation de contrôles et entre autres de recensements spécifiques des étrangers à but sécuritaire, dont le premier a été demandé par le Général Boulanger comme ministre de la Guerre, en 1886.



CE SUJET DE LIVRE EST EN RECHERCHE DE TÉMOIGNAGES, D'EDITEUR, DE SOUSCRIPTEURS -

SI VOUS ÊTES INTÉRESSÉ :
ME CONTACTER
ou
TELECHARGEZ LA PRESENTATION